Fin de la crise au CNPM : Mossadek Bally élu président !

0

Après des mois de crise qui paralysaient son fonctionnement, le Conseil national du patronat du Mali a pu, enfin, tenir, le samedi 1er octobre 2022, son Assemblée générale élective dans la très symbolique salle de Conférence portant le nom de son président-fondateur, Moussa Balla Coulibaly, un homme de consensus. Au terme des travaux, un nouveau bureau consensuel a été mis en place autour de Mossadek Bally.

Enfin, le désormais le nouveau président du CNPM est l’homme d’affaires malien de renommée internationale Mossadek Bally. Il a été élu à l’issue de l’Assemblée Générale élective organisée par l’administration provisoire sous la houlette du doyen Soya Golfa. Après la vérification du matériel électoral et des mandats, le Président du bureau de vote, les Assesseurs et les Suppléants ont été désignés conformément aux textes. Une seule liste a été proposée pour un ‘’bureau consensuel’’. Une option soutenue par 34 des 39  délégués représentant les Organisations Patronales et Professionnelles du secteur privé.

A la proclamation des résultats du scrutin, 117 sur les 129 inscrits ont choisi Mossadek Bally qui a désormais la charge de présider aux destinées du  patronat malien pour 5 ans.

Le nouveau président a félicité l’administration provisoire grâce à laquelle le CNPM a pu rester débout malgré les fortes turbulences. «Je dis merci pour la mobilisation et je félicite le bureau qui va se mettre au travail» a-t-il déclaré.

A tous les acteurs du secteur privé, il a lancé un appel à l’union sacrée face à l’ampleur des défis qui assaillent notre pays. Il a aussi donné l’assurance aux autorités pays que le CNPM, après avoir traversé cette crise, jouera à fond sa partition à la construction de l’édifice commun.

Auparavant, les délégués et les invités ont suivi avec intérêt la présentation du bilan de l’administration provisoire, dont le président, le doyen  Soya Golfa, a tenu à rendre grâce à Dieu et à remercier ceux qui se sont investis mettre fin à cette crise

Moussa Diarra 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here