Rama sauve la mosquée de M’Pensoba de la démolition

4
«Dégager des perspectives pour la bonne marche de notre démocratie», dixit Mme le ministre N’Diaye Ramatoulaye Diallo
Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture

M’Bensoba, dans le cercle de Koutiala, a une vieille mosquée qui a presque l’âge de celle de Djenné. C’est après la construction de celle-ci que certains maçons, qui l’ont construite, sont venus construire la mosquée de M’Bensoba. Voilà une vieille mosquée faite en banco et dans le même style architectural que celle de Djenné que les populations de M’Bensoba allaient rayer de la carte pour la remplacer par une nouvelle mosquée.

L’information circulait dans la ville où des réunions avaient été organisées en amont pour obtenir l’aval de tout le monde. Le maire de la localité a eu peur d’alerter les autorités au risque que celles-ci ne s’opposent à la démolition de la vieille mosquée. Mardi 05 avril 2016, tôt le matin, les démolisseurs ont commencé leurs travaux. Mécontents de cette situation, certains jeunes de la localité ont informé la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme.

La ministre, aussitôt informée, a informé ses services afin de prendre au plus vite toutes les dispositions pour que la vieille mosquée soit sauvée. N’Diaye Ramatoulaye Diallo a mis en branle la direction nationale du patrimoine culturel ; elle-même a appelé les autorités locales de Koutiala et Sikasso pour qu’elles puissent prendre des dispositions urgentes pour arrêter la démolition qui était en cours.

Une équipe composée du préfet et de gendarmes sont allés à M’Bensoba. À leur arrivée, ils ont échangé avec les imams, le maire et les autres responsables de la ville. Au cours des échanges, la complicité du maire de la ville a été mise à nu. Mieux, il est ressorti des échanges que c’est un richissime de la localité qui avait envoyé 10 millions de FCFA pour faire une nouvelle mosquée. L’imam et ses adjoints ont alors sauté sur l’occasion en impliquant tout le village.

Pour les techniciens, rien de tout cela n’est important. Ils ont exigé et obtenu l’arrêt de la démolition de la vieille mosquée de M’Bensoba. Pour les techniciens de la DNPC, il y a beaucoup d’espaces dans le village où ils peuvent construire la nouvelle mosquée sans toucher à l’ancienne, qui est un patrimoine culturel, qui n’appartient plus aux seuls villageois de M’Bensoba, encore moins à l’imam et ses adjoints.

Face à la gravité de la situation et la vive tension qui existait dans la localité, le gouverneur de la région s’est rendu sur place. Il a non seulement insisté sur l’arrêt total de la démolition, comme l’avait obtenu la ministre de la Culture, mais il a aussi demandé la réparation de la toiture que les populations avaient enlevée. Certaines parties du lieu de culte avaient été aussi touchées, mais tout cela a été réparé.

La direction nationale du patrimoine culturel va veiller désormais sur cette vieille mosquée, qui est avant tout un patrimoine culturel du Mali. Il a fallu la réactivité de la ministre de la Culture, de l’artisanat et du Tourisme pour arrêter les travaux de démolition. Du moins, c’est  l’avis  des jeunes de M’Bensoda qui ont alerté la ministre N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

Kassim TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Si les autorités maliennes pouvaient agir aussi efficacement sur tous les maux du pays on ira loin. Tant de boucan pour rien. Ne soyez pas surpris si le djihadisme prospere au Mali. Tous les ingredients sont la pour le créer.

  2. C’est une très belle architecture. Dommage que certains veulent remplacer ces ouvrages par des blocs de béton sans aucun charme.
    Surveillez celle de Niono qui en est la sœur jumelle.

  3. C’est M’Pessoba et non M’Bensoba: de grace apprener a bien ercrire les noms de nos (vos) localites!

Comments are closed.