En un mot : La 3e Guerre mondiale

3

De New York Ă  Madrid en passant par Londres, Paris, Amsterdam, Bruxelles, la TchĂ©tchĂ©nie, Ankara, Bagdad, Beyrouth, Islamabad, Kaboul, New Delhi, le Nord de la Chine, Damas, Jeddah jusqu’à Rabat, Alger, Niamey, Le Caire, YaoundĂ©, Lagos, Nairobi et Bamako, les mouvements terroristes ont dĂ©cidĂ© de rendre la vie impossible Ă  la planĂšte entiĂšre depuis plus de 15 ans.

Comme on le voit, aucune partie de la terre n’échappe Ă  la folie meurtriĂšre : aucune religion, aucun pays, des plus riches aux plus pauvres, et aucune condition humaine n’est Ă©pargnĂ©. Une Guerre mondiale, la 3e de l’histoire qui a la complexitĂ© de ne pas ĂȘtre classique, mais dont on n’a pas toujours pris conscience de la gravitĂ©, surtout nous Maliens qui continuaient Ă  penser jusqu’à vendredi que c’est une affaire exclusivement occidentale.

C’est pourquoi, Ă  l’image du SĂ©nĂ©gal, les autoritĂ©s doivent sĂ©vir contre ces imams qui font chaque vendredi l’apologie du terrorisme et les leaders des organisations musulmanes (ils ont rarement condamnĂ© les attentats mĂȘme perpĂ©trĂ©s Ă  Bamako) totalement silencieux face aux attaques terroristes comme s’ils les consentaient. LĂ , on n’a pas le choix puisque c’est une question de vie ou de mort pour tout le monde.

DAK

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. La majoritĂ© de nos compatriotes partagent les idĂ©ologies de ces terroristes tant qu’ils continueront Ă  attaquer les lieux considĂ©rĂ©s comme des lieux de dĂ©bauche(hĂŽtel,plage,boĂźte de nuit…)
    Les prĂȘches de vendredi l’attestent.
    Notre pays a les viviers nécessaires à la prolifération du terrorisme sur notre sol comme dans certains pays du moyen orient.
    EspĂ©rons que cette attaque de vendredi ne soit pas le dĂ©but d’un acharnement d’attaques.
    La solution la plus immĂ©diate est d’interdire les mosquĂ©es wahabites.
    Qu’on le veuille ou non l’idĂ©ologie wahabite est la source de tous les problĂšmes que rencontre l’islam.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  2. Bel article qui omet toutefois la part des populations dans la sĂ©curisation du pays. Il y a trop de laisser-aller, trop de failles passĂ©es sous silence qui peuvent facilement ĂȘtre mis Ă  profit par les terroristes pour commettre leurs ignominies. “Le terrorisme ne passera pas par moi”, doit ĂȘtre notre devise commune aujourd’hui.

  3. Au tant il faut condamner le terrorisme ,au tant il faut condamner les puissances qui creent ,arment ,financent et entretiennent les terroristes.Sinon nous tombons dans la Schizophrenie. 🙁

Comments are closed.