Edito : Les masques sont-ils enfin tombés ?

6

Le brillantissime Imam Dicko n’a pas encore fini d’étonner. Après avoir donné du fil à retordre au Président ATT, qui a été contraint d’abandonner son fameux projet du code de la Famille, l’imam Dicko a été le dernier rempart pour les protagonistes, à savoir la classe politique et la junte militaire, suite au coup d’Etat du 22 mars 2012. Après la sortie de crise, quand il s’est agi d’aller aux élections, il s’est affiché clairement avec le candidat IBK  en 2013 et pour l’élection duquel il a appelé  ses partisans à voter à visage découvert. Mais, la lune de miel n’a duré que quelques années, déçu, il s’est rétracté en reconnaissant avoir commis une erreur et en appelant à voter contre celui qu’il encensait il y a juste trois ans. Ce dernier passa, du moins officiellement, dans des conditions très troubles et malgré l’opposition d’une frange importante des religieux. Mais l’Imam Dicko ne décolère pas. Il remplit encore le stade du 26 mars de Bamako le 10 février 2019 pour dénoncer la mal gouvernance et surtout le projet d’éducation sexuelle que le gouvernement s’apprêtait à initier dans nos établissements scolaires. Jusque-là notre respecté imam est resté cohérent, même si ses détracteurs avaient commencé à dire qu’il avait un agenda politique et qu’il était  en colère contre le régime IBK parce que son poste de Président du Haut Conseil Islamique était convoité par le camp rival, mais aussi et surtout, que la fameuse commission  des bons offices qu’il présidait était sujet à polémique et que le Premier Ministre SoumeylouBoubèyeMaiga a décidé de la dissoudre. Au sommet de la pyramide avec une très grande popularité, ses détracteurs ont eu du mal à convaincre les nombreux partisans de l’Imam qui le considèrent d’ailleurs comme leur guide très éclairé. L’Imam Dicko arrivera enfin à bout du très controversé Premier Ministre SoumeylouBoubèyeMaiga après la mémorable manifestation du 5 avril 2019. Auréolé de cette autre victoire et jouissant d’une très grande popularité, l’Imam Dicko est alors devenu un acteur majeur de la vie sociopolitique. Dans la foulée de cette victoire sur Soumeylou Boubèye Maiga, ses partisans créèrent la Coordination des Mouvements et Associations de soutien à l’Imam Dicko, CMAS. Une association politico religieux dont le but était de jouer le rôle de sentinelle. Un nouveau Premier Ministre a été nommé, en l’occurrence Boubou Cissé, ce dernier serait un proche de l’Imam, au choix duquel son avis aurait été  demandé. Son premier objectif qui était de faire partir SBM, vient ainsi d’être atteint. Le deuxième objectif l’a été aussi car il a fumé le calumet de la paix avec son ex-ami IBK et s’érige désormais  en acteur incontournable du jeu politique malien.

L’Imam Dicko, au lieu de rester dans son rôle de faiseur de roi, a décidé de descendre clairement dans le marigot politique malien avec son Association pour conquérir le pouvoir.  En tout cas, si l’on s’en tient à la déclaration de son porte-parole, Issa Kaou Djim, il n y a plus l’ombre d’aucun doute  que  l’imam a un agenda politique. Malgré le démenti formel de son porte-parole quand à une éventuelle candidature de l’Imam à une quelconque élection, le doute plane sur l’ambition présidentielle du célébrissime Imam, surtout que sous la transition il a affirmé qu’il ne refuserait rien à son peuple.  Les masques semblent définitivement tombés et  notre Imam a troqué son manteau de leader religieux à celui de dirigeant politique.   dirigés contre les autres leaders politiques. Bienvenue Imam dans le landerneau politique malien

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Pourtant dans un régime comme celui d’IBK, le système veille citoyenne comme celle de l’imam DICKO était la meilleure option qui pouvait éviter beaucoup de dérives du système, mais malheureusement que cela n’a pas été compris par ce leader et ses acolytes, erreur incalculable de leur part. Au Mali actuellement chacun se refuse de jouer son rôle pleinement, il faut les maliens sachent qu’il n’y a pas de place mineure dans un système politique, le vagabondage d’un bord à l’autre fragilise les différents maillons des entités en place et conduit le pays à sa perte totale. Si le muezzin prend la place de l’imam chef de la prière, la prière ne s’effectuera pas, chacun doit jouer son rôle sans jamais s’impliquer dans le rôle de l’autre, ainsi le système maintiendrait son équilibre parfait. Qu’Allah protège ce peuple qui refuse de reconnaitre son passé glorieux et plein d’expérience.

  2. Imam DICKO un conseil restez dans votre rôle de gardien des valeurs morales sociétales de notre pays , une entrée dans l arène politique conduirait à votre échec La religion doit être une sentinelle contre les éventuelles dérives des pouvoirs publics et nos valeurs sociétalesJe vous ai toujours admiré pour ça et vous êtes adulé par beaucouo de maliens pour ça aussi Alors ils vous veulent comme ARBITRE
    ou GARDE FOU contre les abus de pouvoir, la mal gouvernance bref les injustices etc……Peut être que je n ai pas la bonne analyse mais c est mon point de vue sur l article A bon entendeur salut

  3. Une gouvernance basée sur le MOUSSALAHA(indulgence pour satisfaire un égo démesuré)a mis sur la scène publique malienne des leaders religieux contribuant à retarder la progression de la société.
    Le MOUSSALAHA s’identifie à AMADOU TOUMANI TOURE qui ne voulait ni d’adversaires, à fortiori d’ennemis à son régime, a fini par en créer à son pays.
    Les ennemis du Mali ne sont pas seulement les FORCES NÉOCOLONIALISTES FRANÇAISES composées des éléments SEPARATO-JIHADISTES ,de la force BARKHANE, mais des leaders religieux qui empêchent un débat démocratique sain de se réaliser.
    MAHMOUD DICKO et HAIDARA,au lieu d’être des forces modératrices,sont devenues des acteurs de la scène politique.
    ATT l’a permis, IBK l’a exploité politiquement.
    Maintenant MAHMOUD DICKO veut la place réservée aux hommes politiques
    Le MOUSSALAHA, après avoir permis aux forces NÉOCOLONIALISTES de s’installer au nord de notre pays, est entrain de favoriser une lutte religieuse entamée après la mort du prophète sur notre sol.
    ON VA FATALEMENT CONNAÎTRE UNE LUTTE ENTRE CHIITES ET SUNNITES SUR NOTRE SOL soutenue et financée par l’Iran et l’Arabie saoudite
    L’ambition politique de MAHMOUD DICKO consiste à propager l’ESPRIT WAHHABITE dans notre pays.
    Il ne peut y avoir d’autres projets que celui-là.
    CHERIF MADANE HAIDARA a clairement dit qu’il n’acceptera jamais la domination des wahhabites au Mali.
    Les deux leaders religieux drainent des FOULES AUX ORDRES.
    Qui peut parier l’impossibilité d’un affrontement sanglant, si les deux leaders religieux continuent à se manifester comme des faiseurs de ROI?
    Il est temps de mettre fin à cette gouvernance basée sur le MOUSSALAHA initié par ATT,si on veut sauver notre pays.
    Il s’agit de dissoudre le conseil islamique du Mali qui est devenu un instrument de promotion des clans religieux au lieu de favoriser l’unification du monde musulman du Mali, l’objectif réel de la création de cette structure par ALPHA OUMAR KONARE,d’interdire toute création d’associations religieuses destinées à influencer l’ambiance politique,d’empêcher toutes manifestations religieuses dans les lieux publics,les mosquées étant réservées à ça.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Bienvenue dans le panier à crabes Malien où nul n’épargne et nul n’est épargné. Pour ce qui est du masque, Mahmoud DICKO n’en a jamais porté, c’est vous les analystes et vos poulains politicards qui portiez les masques pour ne pas voir l’imam tel qu’il est. C’est exactement ce que vous faites aujourd’hui avec HAÏDARA l’autre grand démagogue. Il se fait escorter, il se fait dérouler le tapis rouge, il présente un drapeau et chante un hymne et vous faites semblant d’ignorer que pour prêcher on n’a besoin de rien de tout ça. Demain vous nous diriez que lui aussi vous a surpris…

    • 🤣🤣🤣🤣, effectivement Yugu. Depuis longtemps Iznogoud Dicko veut devenir calife à la place du calife 😄😄😄. Contrairement à Haidara qui a compris que la religion pouvait rendre milliardaire, lui il a compris qu’elle pouvait faire devenir président. Quand on a une masse d’abrutis prêt à croire n’importe quoi, il faut en profiter.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here