Dr. Atime Djimde, maire de la commune rurale de Koro “ Nous voulons construire un marché moderne à Koro”

0

Malgré l’insécurité qui sévit dans le centre du Mali, à Koro, le maire Dr. Atimé Djimdé reste optimiste et positif. Dans cette interview accordée sur place à Koro à notre journal Mali Tribune, le maire Dr. Djimdé cite des réalisations et des projets. Optimiste qu’il est, Dr. Djimdé sollicite un financement pour le projet d’un marché moderne. Lire dans les lignes qui suivent, son programme de Développement social.

Mali Tribune: En dépit de la situation sécuritaire à Koro et alentours, arrivez-vous à tenir un programme de développement social ?

Dr. Atimé Djimdé: Nos préoccupations sont multiples parce qu’aujourd’hui, nous faisons face à d’énormes problèmes. D’abord à ma prise de fonction, la ville grandissait mais il n’y avait aucune structure qui pouvait répondre au nom d’une ville. Quand je dis aucune structure, c’est-à-dire aucune entreprise, aucune situation ne pouvait quand même. Personne n’a entrepris quelque chose afin que cette ville soit très développée. Aucune autorité ne pouvait aller au-delà d’un kilomètre de Koro.

Dans la Commune de Koro, les écoles sont presque fermées. Tout est concentré dans la seule ville de Koro ou dans quelques villages au nord un peu aussi à l’ouest. Du côté de l’est jusqu’à Sandiourou.

L’adressage et la codification ont été d’abord mon premier projet. Je l’ai abordé. J’ai pu codifier et faire l’adressage de la ville sur fonds propres de la mairie. Je me suis débrouillé à payer des personnes et avec la participation de la population. Ce sont ces choses qu’on a mises en place qui nous ont permis quand même de décoller. Après la codification, nous sommes actuellement à l’état de redressement et l’adressage. Le redressement parce que les gens ont construit à tort et avec des lotissements bidons. Ces lotissements ne répondent pas aux lois de notre pays. Il faut qu’on fasse un redressement. A ce titre, on a même adressé un courrier au directeur de l’urbanisme pour qu’il soit informé. L’adressage est presque fini maintenant l’ingénieur va même identifier tous les lots où toutes les constructions sur les voies publiques. Nous allons procéder aux démolitions très bientôt.

Mali-Tribune: Qu’en est-il du programme de développement social de votre mairie ? Quels en sont les grands axes?

Dr. A. D. : Nous avons toujours eu un programme de développement local ici dans la mairie de Koro. Notre programme de développement local est axé sur la mise à disposition d’eau potable à toute la population en mettant des châteaux dans tous les villages. Aussi, créer une fédération afin que la fédération prenne en charge conformément aux textes en vigueur. La collectivité va les accompagner. A ce titre, je pense que la population aussi a compris. Celles qui ont eu des châteaux dans leur localité. Elles ont créé des comptes bancaires. Ils y versent la recette de la vente. C’est pourquoi souvent, quand il y a des pannes de moteurs ou pannes techniques avec les installations, souvent, eux-mêmes dépannent. C’est comme dans le cas de Yadianga. Plusieurs fois il y a eu des pannes à hauteur de millions et ils se sont dépannés. Quand le château arrivait dans le village de Yadianga, la population n’avait rien, mais aujourd’hui, ce sont eux qui dépannent tout chez eux. En 2020, ils ont mis 7 millions dans leur compte. C’est juste pour dire qu’à chaque fois s’il y a une panne même à des coûts élevés, ils dépannent eux-mêmes. C’est pourquoi, on est en train d’envisager si on peut augmenter la production afin que ça soit une petite structure qui travaille là-bas et qu’elle soit rémunérée de façon conséquente. Nous avons également le projet d’identification. A Koro, il est temps qu’on identifie les champs et les constructions urbaines. Tant qu’on n’identifie pas les champs et les constructions urbaines, les litiges fonciers ne finiront pas. Dans nos projets, Nous avons aussi la construction d’un marché moderne à Koro. Il y a une place qui est prévue du côté Est. Nous avons approché un ministre du Commerce en son temps pour solliciter l’intervention de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Mali afin qu’elle construise ce marché sur crédit.

Qu’on puisse mettre à la disposition des commerçants et que ça soit un marché moderne. Après, on allait récupérer les recettes et les cotisations pour payer ledit crédit. C’est un système qui allait nous permettre d’évoluer mais malheureusement il n’y pas eu de suite.

Mali-tribune: Avez-vous un mot à l’endroit de vos partenaires ?

Dr. A. D. : Nous avons besoin de leur aide et de leur financement. Je demande surtout l’appui de l’Etat, des autres partenaires financiers, mais également des ressortissants de Koro. Si chaque citoyen s’engage à construire de façon positive afin que les choses marchent, elles marcheront. Malheureusement, les gens ne pensent qu’à eux-mêmes.

 

Propos recueillis par

Tidiane Bamadio

(stagiaire)

De retour de Koro

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here