Investiture du chef de village de Samaya : Seydou Koné investi comme chef de village

0

La commission d’organisation pour l’investiture du nouveau chef de village de Samaya, fort des procédures engagées, c’est-à dire avec les témoignages des décharges de la préfecture de Kati, de la délégation spéciale de la mairie, du ministre de l’administration territoriale et des brigades territoriales, a procédé à l’investiture de Seydou Koné, 77 ans comme 12ème chef de village de Samaya. C’était le samedi 29 juin 2019 à Samaya. Il remplace ainsi son frère (feu) Bassidiki Koné.

La préfecture de Kalambankoro, l’autorité intérimaire de la mairie, les Brigades territoriales de Bamakokoura et celui de Ouinzinbougou ont tous certifié et ont reconnu  Seydou Koné, fils de Dramane Djan et de Fatoumata Diakité comme le désormais tout nouveau chef de village de Samaya. Seydou Koné succède ainsi à son frère (feu)  Bassidiki Koné ex chef de village,  ayant vécu 20 ans à la tête de ce village non loin de Bamako. Étaient présents des anciens conseillers du village, à savoir Lassana Koné et Cheikna Traoré, de nombreuses  personnes (hommes, femmes et jeunes) du village.

Selon les témoins, mêmes si aujourd’hui, certaines personnes tentent aujourd’hui de créer des problèmes, les autorités administratives sont allées dans le sens comme le recommandent nos us et coutumes. Le nouveau chef de village, Seydou Koné est aujourd’hui le plus âgé de la famille Koné. Pour le respect de leurs us et coutumes, c’est à lui  aujourd’hui le tour revient pour conduire les destinées du village. Rappelons que ce sont les Koné qui sont les fondateurs de Samaya, ce village situé à quelques Km de Sébéninkoro et qui connaît aujourd’hui un vrai peuplement. Le tout nouveau chef de village s’est lui-même exprimé en ces termes « j’appelle   les uns et les autres à l’entente et à la cohésion ».

Il a souhaité la bonne entente entre tous les fils et les filles du village. Selon lui, il considère que cette crise que les habitants du village de Samaya vivent actuellement est passagère. « Je m’emploierais à faire venir la paix et la concorde dans le village et je souhaite la bienvenue à tous les étrangers et étrangères dans mon village. ».

Il a imploré le tout puissant miséricordieux à les aider afin que la paix, la concorde s’installe entre les enfants du village. Selon le vieux Koné, personne ne sera écarté dans la recherche solutions aux problèmes du village. Il a invité les autorités communales, les autorités administratives à les aider ; à œuvrer et à faire en sorte à ce qu’il est l’union des cœurs et des esprits dans ce village qui vit actuellement des temps difficile. Pour lui, il n’y a pas de prix pour la paix « unissons-nous autour de ce qui nous unis que plutôt autour de ce qui nous devise », a indiqué le tout nous chef de village.

 

Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here