Attaque de l’hyper casher de Paris : Lassana Bathily publie un livre

Un an après l’attaque meurtrière d’AmĂ©dy Coulibaly le 9 janvier 2015 Ă  l’Hyper Casher de Paris, Lassana Bathily publie un livre ce mercredi dans lequel il revient sur les Ă©vĂ©nements tragiques qu’il a vĂ©cus et qui ont bouleversĂ© sa vie.

Lassana Bathily Ă©tait parti du Mali Ă  16 ans pour tenter sa chance Ă  Paris. Sans-papiers, il avait pris l’habitude de fuir les contrĂ´les de police. EmployĂ© Ă  l’Hyper Casher, ce vendredi, Ă  quelques minutes de la fin de son service, Lassana Bathily, manutentionnaire, rangeait des cartons de surgelĂ©s au sous-sol du supermarchĂ©, quand il entend des tirs et voit une quinzaine de personnes se prĂ©cipiter pour Ă©chapper au premier Ă©tage Ă  un jihadiste, AmĂ©dy Coulibaly. Ce dernier avait pris en otage des clients et ordonnĂ© Ă  une caissière d’aller chercher ceux restĂ©s en bas.

Une partie remonte, l’autre refuse. Lassana Bathily leur propose d’utiliser le monte-charges pour gagner l’issue de secours. Lassana Bathily, âgĂ© aujourd’hui de 25 ans, est devenu depuis un an le « hĂ©ros » de la prise d’otage.

François Hollande l’a qualifiĂ© de son « français prĂ©fĂ©rĂ© » en le recevant Ă  l’ÉlysĂ©e. NaturalisĂ©, il a Ă©tĂ© reçu par le PrĂ©sident IBK. Aujourd’hui employĂ© Ă  la Mairie de Paris, Lassana Bathily a quittĂ© son foyer pour un appartement. Le tourbillon mĂ©diatique s’est estompĂ©. Lassana Bathily, dans son livre dit ne pas avoir peur d’Ă©ventuelles reprĂ©sailles. Il poursuit ses cours de français et a crĂ©Ă© une association humanitaire Ă  son nom. « Il faut qu’on soit solidaires, qu’on reste unis », confie-t-il- modestement.

Selon Lassana Bathily, le livre qu’il vient de signer vise a sensibiliser les jeunes africains Ă  « rester en Afrique et Ă  ne pas risquer leur vie » pour venir en France, car selon lui « tout n’est pas en Europe ».

Joint au tĂ©lĂ©phone par SĂ©kou Gadjigo Lassana Bathily a confiĂ© que « depuis l’attaque, il y a beaucoup de gens qui m’ont dit de faire un livre. Parce que ça peut intĂ©resser beaucoup de personnes. Il y a beaucoup de choses que je raconte sur tout mon parcours, depuis le Mali. Souvent, il y a beaucoup de personnes qui posent des questions sur l’immigration, comment on est venu en France et comment on vit ici. C’est quoi notre situation, et que faut-il faire pour avancer dans la situation française. C’est ça que j’explique dans mon livre pour donner des explications. Parce qu’en Afrique, il y a beaucoup de personnes qui prennent des bateaux pour venir en Europe par curiositĂ© et Ă  cause de nous les immigrants. Parce que quand on retourne en Afrique, la manière dont nous nous comportons avec les enfants. C’est ce qui les motive Ă  vouloir venir ».

Bathily  a racontĂ© que « Depuis l’attaque de janvier, j’ai fait beaucoup de voyages. Après l’attaque, la Maire de Paris m’a contactĂ©e pour venir travailler Ă  la mairie et actuellement je travaille avec elle. Et en mĂŞme temps, j’ai eu une promotion. Et j’ai aussi dĂ©mĂ©nagĂ© toujours Ă  Paris ».

Avec Tamani

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. il faut apprendre a positiver . Ce brave garçon ,outre la nationalitĂ© français qu’il a largement mĂ©ritĂ© , a de plus appris a Ă©crire en France ,d’ou l’ecriture d’un livre qui je l’espère lui fera gagner beaucoup d’argent :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. Plus de transmission orale mais Ă©crite de l’histoire!!! Ha, le sage Amadou HampatĂ© Ba devrait ĂŞtre content dans sa tombe. Pour une histoire moins brillante, des gens ont gagnĂ© beaucoup en publiant et rester vivant dans la mĂ©moire collective. C’est une preuve que l’Afrique avance. Courage, jeune homme et que cet ouvrage soit en vent au Mali pour me permettre de le lire. Ceux qui attaquent ton initiative n’ont pas bien compris le sens de ton message.

  3. Du courage M Bathily!!!, visez toujours plus haut Ne ratez aucune occasion; mais ayez les pieds sur terre; les amis ne sont pas très nombreux.

  4. on demande aux siens de rester au pays, on prĂ©tend ĂŞtre piĂ©gĂ© une fois en France mais personne ne veut rentrer !!! ah! la France quand tu nous tiens…
    lorsque j’ai dĂ©cidĂ© de rentrer après mes Ă©tudes, une tante qui se plaint Ă  longueur de journĂ©e d’en avoir ras-le-bol, me disait que j’Ă©tais devenu fou de prendre cette dĂ©cision. qu’est-ce qu’il y a en Afrique ? me sortait-elle ? et moi de rĂ©pondre LA FAMILLE tanti chĂ©rie.
    et je suis rentré définitivement!!!
    que ceux qui veulent aller et qui le peuvent y aillent par quelque moyen que ce soit. au moins il y a du boulot en Europe !!!

  5. Attaque de l’hyper casher de Paris : Lassana Bathily publie un livre
    Par L’Indicateur du Renouveau

    Pour Ă©viter tout procès d’intention, on lira d’abord le livre!

  6. au lieu d’encourager les jeunes Ă  rester au Mali ou en Afrique, pourquoi lui il n’est pas restĂ©??? qu’il se taise s’il n’a rien Ă  dire. ou alors qu’il montre le premier exemple. voici les ennemis de l’Afrique. voici comment il est devenu un sujet de ces blancs. Ă  travers lui la France veut faire passer son message. Mon frère ouvre tes yeux. rĂ©veilles toi!!! pourquoi tu as Ă©tĂ© naturalisĂ© français? s’il n’y avait pas eu cet Ă©vènement tu penses que tu allais bĂ©nĂ©ficier de cette clĂ©mence de la France? elle n’a pas d’amis la France.elle n’a que des intĂ©rĂŞts. la France a pillĂ© l’Afrique pendant des siècles alors nous allons les envahir. ce n’est que justice. la France ne pourra jamais rĂ©parer ses crimes de sang commis en Afrique. alors jeunesse africaine tout le monde Ă  l’assaut sur la France… et toi tu la ferme

Comments are closed.