Attentats déjoués : STOP à la collaboration passive avec les terroristes !

0

Selon des témoignages, plusieurs attentats ont récemment été déjoués, et de nombreuses vies innocentes arrachées à la mort, grâce à de simples citoyens qui ont osé signaler des individus dangereux à nos forces de sécurité. Que les terroristes qui enferment notre pays et notre peuple dans la violence et la misère prennent garde, le temps de la complaisance forcée et de la collaboration passive s’achève… nous avons fini de nous taire !

 

Si le peuple malien s’accorde sur le fait que le terrorisme est la cause de tous nos maux et qu’il faut lutter contre ces propagateurs de désespoir, de misère et de souffrances, il reste pour autant difficile d’agir concrètement à titre individuel. Pire encore, la menace et la peur que ces individus entretiennent sciemment au sein de la population étouffent généralement toute action des citoyens à leur encontre. Certains d’entre nous se sont même vus contraindre de participer à leurs méfaits, consciemment ou inconsciemment : que ce soit en taisant simplement des informations qui auraient pu permettre de les arrêter, ou en les laissant enrôler de force les plus jeunes et les plus faibles d’entre nous, afin de les envoyer poser à leur place des explosifs sur le passage des soldats, tuant de nombreux civils.

 

Néanmoins, le vent semble être en train de prendre une nouvelle direction. De nombreux articles de presse ont dernièrement fait état d’une nouvelle forme de mobilisation des citoyens. Las de baisser les yeux devant ces détraqués, de détourner le regard face à leurs trafics malsains, de se soumettre à leur violence barbare, aveugle et gratuite, de plus en plus d’entre nous osent signaler la présence et les activités d’extrémistes aux forces de sécurité. Et cela fonctionne ! Après investigations et de sources bien informées, ce sont déjà un certain nombre de dangereux individus qui ont pu être appréhendés grâce à ces patriotes.

 

C’est ainsi que la réussite d’une opération menée ces derniers jours dans le Nord a pu en grande partie être attribuée à la population, qui aurait en effet caché aux terroristes les préparatifs militaires dont ils avaient eu connaissance. Un signe évident que les assassins ne provoquent plus la même crainte qu’autrefois, et que la confiance et la conscience nationale prennent le dessus : que ce soit dans le Nord du pays, mais également au Centre et à la frontière Ivoirienne, épargnant la population de plusieurs attentats meurtriers en projet. La Nation est redevable à ces citoyens de toutes les vies qu’ils ont permis de sauver.

 

Ces arrestations sont à l’évidence le fruit d’une prise de conscience et d’un ras-le-bol général, selon des témoignages recueillis anonymement pour préserver ces héros. Désormais, ces pseudos détenteurs de la parole Divine ne seront donc plus protégés, à l’abri d’un confortable silence général qui participait jusqu’alors à asseoir leurs trafics de drogue et à couvrir leurs crimes immondes. C’est à ne pas en douter un grand pas vers la fin de l’impunité ! Mais c’est aussi une autre image de notre grand pays que nous offrons aux yeux du monde, nous qui avons été salis dans notre honneur et dans notre fierté du fait de ces terroristes débilisés par des extrémistes religieux.

 

Nous ne voulons pas être assimilés à des jihadistes sanguinaires. Grâce à ces citoyens exemplaires, le monde peut présentement voir notre peuple sous un autre jour : un peuple solidaire, qui n’a pas peur et qui refuse la violence et la soumission. Un peuple capable de se mettre debout et de se mobiliser pour dire tout haut « y’en a marre ». Assez de supporter le fanatisme importé de l’étranger ! De Tombouctou à Bamako, les terroristes voudraient nous enfermer pour mieux nous exploiter, comme c’est en ce moment malheureusement encore le cas à Kidal. Or, seuls les pays capables de vivre avec les autres vivent prospères et sereins. Le Mali est un pays qui compte et qui aspire légitimement à participer comme les autres, parmi les autres, aux échanges mondiaux.

 

La misère et l’enfermement « y en a marre », l’avenir du Mali est dans la richesse de l’ouverture. Continuons ainsi, le monde nous regarde et nous attend !

 

Ibrahim KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER