PDI-BS A SAN : Satisfecit de la Boad

0

Boubacar Sangaré ingénieur du génie rural, chef de la division du développement rural et des projets sociaux à la Banque Ouest Africaine (Boad) et ses collègues ont visité la semaine dernière les chantiers du PDI-BS à San avec satisfaction.

 

Selon monsieur Sangaré, l’objectif de cette visite est de voir les ouvrages financés par la Banque, connaitre les états d’avancement des différents travaux en vue de prendre des dispositions nécessaires pour achever dans le délai. D’ajouter que la Banque Ouest Africaine pour le Développement finance les chantiers de San et de Kandara à Djenné.

A San Est, les travaux portent sur l’aménagement de 3 000 hectares à submersion contrôlée, deux ouvrages de prise, un ouvrage de vidange et un ouvrage de franchissement sur la voie qui relie San à Tinenie. Les deux derniers sont pratiquement finis, l’entreprise est en avance par rapport au délai sur les deux ouvrages de prise. Aux dires de M. Sangaré si l’entreprise arrive à mobiliser sur les chantiers le personnel et les équipements, les travaux finiront avant que l’hivernage s’installe. En ce qui concerne la qualité des ouvrages, le représentant de la Banque salut les efforts fournis tout en invitant de maintenir sinon passer à la vitesse supérieure pour terminer les travaux avant le délai contractuel.  Ce pendant l’arbre ne doit pas cacher la forêt, l’ingénieur du génie rural a recommandé à l’entreprise de faire attention à l’ouverture de plusieurs chantiers notamment les travaux de terrassement, les ouvrages ainsi que les travaux de pistes. Il a demandé de fournir à la mission de contrôle des plannings faisables pour que les ouvrages puissent être utilisés avant l’hivernage prochain. Cette demande répond aux besoins de la population de “Tinenie” qui parcourt une distance de 75 km pour atteindre la ville San. Avec l’ouvrage de franchissement, la population ne fera que 8 km de route.

Pour le chantier de Kandara, la crise sécuritaire a beaucoup joué sur le démarrage des travaux. Les dispositions sécuritaires de l’Etat malien nous permettront d’aménager 6 000 hectares. A la date d’aujourd’hui, il faut noter que le marché de l’entreprise chinoise qui avait en charge les travaux de Kandara est résilié. La Boad va donner dans les heures qui suivent son feu vert sur le recrutement d’une autre entreprise pour exécuter les travaux.

Issa Guindo, chef de mission de contrôle des travaux précise que le lot 3 concerne l’aménagement de 3000 hectares en riziculture et 220 hectares en pâturage. Les travaux sont confiés à EGTP, une entreprise malienne pour un montant total de 3 626 075 240 F CFA pour un délai de 18 mois hors saison. Selon M. Guindo, le taux d’exécution des travaux est de 66 % pour un délai consommé de 51 %. L’essentiel des travaux est la construction des digues de berge de séparation et quelques ouvrages électroniques. Pour le contrôle, l’entreprise peut atteindre 90 % d’ici juillet si elle maintient le rythme de travail. A cette condition les travaux peuvent finir avant la fin du mois d’août si et seulement si l’hivernage ne n’installe pas vite.

Oumar Korkosse

PDI-BS

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here