Ça se passe au Grin : Ben et le grin

0

Les membres du grin pensent qu’il est temps que Ben Le Cerveau respecte les Maliens en essayant d’être réaliste dans ses propos. Les membres disent avoir entendu beaucoup d’affirmations de lui qui sont restées sans suite. Son mouvement Yerewolo Debout sur les Remparts a brillé par ses différentes manifestations qui visent à dénigrer les organismes régionaux et internationaux perçus comme hostiles au Mali.

Au début, ils pensaient que Ben Le Cerveau était le porte-parole des Colonels au regard des informations capitales qu’il donnait. C’est après que les membres se sont rendus compte qu’il est loin de la logique des Colonels. En effet, Ben a eu à dire que 6 mois suffiraient à Wagner pour mettre fin au terrorisme dans notre Pays. Chose qui n’a pas été le cas selon les membres, car la situation reste toujours inchangée.

Le patron de Yerewolo Debout sur les Remparts a également exigé le départ de la France et la Minusma pour privilégier la Russie. « La France et les nations unies apportent toujours leur aide au Mali miné par l’insécurité. Il est au courant, mais fait semblant de l’ignorer », disent-ils. Lors de la 3e réunion du Groupe de Soutien à la Transition au Mali (GST-Mali), le mardi 6 septembre dernier, au Lomé au Togo, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop a fait savoir que le Mali reste ouvert à tous les partenaires qui souhaitent l’accompagner à relever les multiples défis auxquels il fait face, dans le respect strict de sa souveraineté et des aspirations légitimes du peuple malien.

Au grin, ils restent convaincus que Ben Le Cerveau n’a pas une grille de lecture des événements qui nous attendent. Et en particulier des conséquences de la crise sécuritaire de notre pays  qui exigeront des décisions nécessaires.

 

Ibrahima Ndiaye

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here